Le corpus francophone a été constitué, pour cette première version, à partir des articles publiés dans la revue Recherches en didactique des mathématiques. Il sera complété par la récolte de définitions dans la collection associée et les actes d'écoles d'étés. Toutes autres contributions sont bienvenues soit sous la forme de commentaires à la suite des définitions, soit sous la forme de nouvelles définitions (voir l'encadré ci-contre).

This first version is mainly the result of a reading of the journal Recherches en didactique des mathématiques. English translation are added based on what is available in books and journals. Contributions are welcome either as comments to the posts or as suugestion (see the frame on the right hand side).
[Draft of the English version]

Esta primera versión es esencialmente el resultado de una lectura de la revista Recherches en didactique des mathématiques. Se complementará con las traducciones publicadas en libros y revistas. Las contribuciones son bienvenidas, ya sea como comentarios siguientes definiciones, ya sea como nuevas definiciones (ver cuadro aquí-contra).

Nicolas Balacheff, CNRS, LIG Grenoble

2012/12/18

Objet

Au sens de la dialectique outil-objet (DOO)
(1) "Par objet, nous entendons l'objet culturel ayant sa place dans un édifice plus large qui est le savoir savant à un moment donné, retenu socialement." (Douady 1986 p.9 [pdf primitif])
Au sens de la Théorie anthropologique du didactique (TAD)
(2) "[...] dans l'univers que je considère, tout est objet. Les personnes X et les institutions I, ainsi que les autres entités que je serai amené à introduire, sont donc des objets d'un type particulier. [...] on dira que l'objet O existe pour X (respectivement pour I) s'il existe un objet, que je note R(X,O) (resp. RI(O)), que j'appelle rapport personnel de X à O (resp. rapport institutionnel de I à O). En d'autres termes, l'objet O existe s'il existe pour au moins une personne X ou une institution I, c'est à dire si au moins une personne ou une institution a un rapport à cet objet." (Chevallard 1992 p.86)
"[...] un objet existe dès lors qu'existent des institutions et des personnes qui entretiennent des rapports à ces objets. La question de la 'nature' de l'objet renvoie ainsi au problème de la description des pratiques institutionnelles où l'objet est engagé, problème auquel il faut répondre en termes d'organisations praxéologiques. [...] Les concepts mathématiques peuvent ainsi être considérés comme des émergents de ces praxéologies, et les rapports institutionnels à ces objets comme façonnés par les complexes praxéologiques existant à un moment donné dans l'institution considérée." (Bosch et Chevallard 1999 p.88 [pdf])
English : Object  

According to the tool-object dialectic
 "A concept is an object when it is considered in cultural dimension, as a piece of knowledge independent of any context, of any person, which has a place in the body of the socially recognized scientific knowledge. An object is mathematically defined. This can be by various means: properties, an effective construction, or by an existence theorem." (Douady 1991 p.116)
According to the anthropological approach of didactic
(2) "From the point of view of the 'semantics' of the theory, anything can be an object. An object exists as soon as a person X or an institution I recognises this object as existing (for it). More precisely, it can be said that the object O exists for X (respectively for I) if an object exists which I shall note R(X,O) (resp. RI(O)), and which I shall call the personal relation of X to O (resp. institutional relation of I to O). In other words, the object O exists if it exists for at least one person X or one institution I, that is if at least one person or one institution relates to this object." (Chevallard 1992 p.142)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire