Le corpus francophone a été constitué, pour cette première version, à partir des articles publiés dans la revue Recherches en didactique des mathématiques. Il sera complété par la récolte de définitions dans la collection associée et les actes d'écoles d'étés. Toutes autres contributions sont bienvenues soit sous la forme de commentaires à la suite des définitions, soit sous la forme de nouvelles définitions (voir l'encadré ci-contre).

This first version is mainly the result of a reading of the journal Recherches en didactique des mathématiques. English translation are added based on what is available in books and journals. Contributions are welcome either as comments to the posts or as suugestion (see the frame on the right hand side).
[Draft of the English version]

Esta primera versión es esencialmente el resultado de una lectura de la revista Recherches en didactique des mathématiques. Se complementará con las traducciones publicadas en libros y revistas. Las contribuciones son bienvenidas, ya sea como comentarios siguientes definiciones, ya sea como nuevas definiciones (ver cuadro aquí-contra).

Nicolas Balacheff, CNRS, LIG Grenoble

2012/11/16

Praxéologie personnelle

"Nous appelons praxéologie personnelle le quadruplet d'organisation praxéologique de l'activité d'un sujet institutionnel constitué de quatre composantes :
- Un type de tâches personnel est l'ensemble des tâches que le sujet perçoit comme similaires, provoquant chez lui l'application d'une technique. Si deux types de tâches personnels sont distincts, alors nécessairement leurs techniques personnelles respectives sont distinctes.[...]
- Une technique personnelle utilisée par un élève permet de résoudre un seul type de tâches personnel. [...] Elle doit présenter une certaine stabilité dans son utilisation pour être considérée comme une technique de résolution : elle n’acquiert de légitimité pour un élève donné que si elle est régulièrement utilisée par cet élève. [...]
- Une technologie personnelle, explicite ou non, gouverne et légitime l'utilisation de praxis personnelles. [...]
- Une théorie personnelle qui, à son tour, à l'instar du modèle institutionnel, justifie la technologie personnelle."
(Croset et Chaachoua 2016 pp.180-181)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire